This page has not yet been translated into Engels. If you can offer a translation contact us at web@maisondelapeche.be

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea)


Description

Systématique

Classe des oiseaux.
Ordre des Passériformes.
Famille des Motacillidés.
Motacilla cinerea (Linnaeus, 1758).

 

La bergeronnette des ruisseaux from Maison wallonne de la pêche on Vimeo.

 


Détermination

Avec sa démarche sautillante, son corps mince et sa longue queue, la bergeronnette des ruisseaux est l'un des oiseaux les plus élégants et les plus beaux.
Contrairement à ses cousines (bergeronnette grise, bergeronnette printanière…) qui ont les pattes noires, c'est la seule bergeronnette aux pattes rosées.

 

bergeronnette des ruisseaux - Photographie de Michel Fautsch


Taille

La bergeronnette des ruisseaux mesure entre 18 et 19 cm de long pour une envergure de 29 cm et pèse environ 20 g.


Coloration

Elle a le dessus gris acier et le dessous jaune brillant, surtout pendant la période de reproduction. Au printemps le mâle a la gorge noire et le pourtour des yeux rayé de blanc. La femelle a une gorge pâle. En hiver, la bergeronnette perd presque complètement les tons jaunes de son plumage à l'exception de la partie postérieure de l’oiseau. Elle reste néanmoins plus gracieuse que la bergeronnette grise, notamment à cause de sa longue queue.


Chant

Semblable à celui de la bergeronnette grise. Le chant est un trille mordant sur la base de 'tze' ou de 'tzetze' aigus et explosifs.

Longévité

Elle peut vivre jusqu’à l’âge de 3 ans.

 
Biologie et écologie

Régime alimentaire

Elle se nourrit principalement d'insectes aquatiques et de leurs larves ainsi que de nombreux petits animaux aquatiques. Elle parcourt des rochers ou des rives graveleuses, ou déambule près des bassins, capturant ses proies au sol et au bord de l'eau. 


Reproduction

La bergeronnette des ruisseaux revient normalement en ses lieux de reproduction au mois d'avril, mais parfois, elle est déjà là en mars. En avril, on peut déjà découvrir son nid, souvent dans un petit creux à proximité d'un ruisseau, entre des pierres ou des racines du rivage, dans un trou d'une construction quelconque: petit pont, chenal de moulin, etc.
Cette bergeronnette construit son nid avec des brins d'herbe, de petites racines, de la mousse, des débris de feuilles et en garnit l'intérieur d'un fin tissage de fibres végétales, de poils, de crin. La femelle pond quatre à six œufs que les parents couvent durant douze à quatorze jours. Ils se partagent également le soin de nourrir les petits au nid, pendant douze à treize jours encore. La plupart des couples élèvent une seconde nichée de juin à juillet.

Habitat
 
Au printemps et en été, c'est un oiseau des terres hautes, où il niche le long des cours d'eau rapides (torrent, ruisseaux). En automne et en hiver, revient vers les terres plus basses, tout en recherchant la proximité de l'eau. Fréquente les jardins situés dans un habitat qui lui convient.

 

hab bergeronnette des ruisseaux - Photographie de Michel Fautsch


Distribution

Largement répandue en France et en Belgique (sauf le nord du pays). Absente de certaines parties du nord et de l'est de l'Europe.


Menaces

Espèce protégée. Peu menacée, sinon par la destruction des petits ruisseaux et la pollution.

Voir aussi :

→ Podcast CIR
→ La pêche au féminin
→ Podcast saumon atlantique
→ Les poissons de nos rivières
→ Le permis de pêche wallon