Restauration des milieux aquatiques

 

→  Les frayères artificielles

→  Les radeaux végétalisés

→  Les fascines végétalisées

→  Les reconnexions d'annexes hydrauliques

→  Inventaires et états des lieux

→  Aménagements du ru "Le Doyen"

 

 

Les frayères artificielles

Implantation de frayères artificielles sur le lac de la Plate Taille et suivi de la reproduction des poissons phytophiles

L’exploitation des lacs de l'Eau d'Heure pour la production d’électricité et le soutien d’étiage de la Sambre entraîne des variations quotidiennes et saisonnières du niveau de l’eau. Ces variations empêchent la bonne implantation des végétaux aquatiques qui servent de substrat de ponte à de nombreuses espèces de poissons telles que le brochet, la carpe et le rotengle. Pour permettre à ces poissons de se reproduire dans de meilleures conditions, plus de 80 m² de frayères artificielles flottantes ont été placées dans les lacs de l’Eau d’Heure et de la Plate Taille.

Frayères artificielles flottantes implantées sur les lacs de l'eau d'heure

Premières pontes observées sur les frayères

 

En 2007, plus de 9 millions d’oeufs de gardons ont été observés sur les 80 m² de frayères artificielles flottantes qui avaient été mises en place.

Début 2008, avec l’accord de l’ensemble des partenaires, la Maison wallonne de la pêche renouvelait l’expérience sur fonds propres avec le soutien logistique de l’ADPPLEH, en espérant que les frayères soient utilisées par plusieurs espèces au fil de la saison. 40 m² de frayères de type « SOVB » en fibres synthétiques de polypropylène (limite la propagation des maladies) ont été installée sur le lac de la Plate Taille en suivant le schéma établi lors de l'expérience de 2007.

Cette année, aucun oeuf de gardon n'a été observé mais, le 25 avril 2008, ce sont plusieurs milliers d’œufs de brochets qui étaient présents sur les frayères artificielles.

Obtenez plus d'informations sur l'étude de 2007

Obtenez plus d'informations sur l'étude de 2008

 

Aménagements destinés à favoriser la truite fario sur le ru "Le Doyen"

 

Nettoyage du ru

Le Ru "Le Doyen" ou "Le Doyin" est un affluent de la Lesse dont la confluence se situe en aval de Lessive. La Lesse et la Lomme sont les deux rivières principales qui drainent la région. L'urbanisation croissante que connaît actuellement la Région n'a pas épargné le Val de Lesse. Le développement de cette région n'a pas été sans conséquence sur la qualité de l'eau et du milieu. Dans ce contexte, de nombreuses actions ont été menées par le Comité Royal de l'Amicale des Pêcheurs de la Lomme et de la Lesse asbl afin de sauvegarder les populations locales de truites.

 

Obtenez plus d'informations sur cette étude

 

Inventaires et états des lieux

Etude de la qualité hydromorphologique de la rivière Eau d’Heure avec QUALPHY

 

Etude Qualphy sur la rivière Eau d'Heure

Dans le but d’établir un cadre communautaire pour gérer durablement les cours d’eau et leurs écosystèmes, la Directive Cadre sur l’Eau a été instaurée au niveau européen. Cette Directive prévoit un état des lieux de chaque district hydrographique et ensuite l’élaboration d’un plan de gestion et d’un programme de mesure en vue de l’atteinte du bon état écologique pour 2015. Des outils tels que QUALPHY (Agence de l’Eau Rhin-Meuse) ont été développés afin de permettre l’évaluation de la qualité physique des cours d’eau, indispensable à la planification des actions d’amélioration des habitats aquatiques et à la gestion des ressources naturelles associées. Cette étude porte sur l’analyse des paramètres hydromorphomogiques de l’Eau d’Heure avec QUALPHY.

Obtenez plus d'informations sur cette étude

 

Evaluation de la qualité physique des cours d'eau à l'aide de l'outil QUALPHY, étude de cas appliquée au Bocq

 

Etude Qualphy sur le Bocq

Des perturbations d’origine anthropique modifient souvent de manière irréversible le milieu physique des cours d’eau, entraînant des répercussions néfastes sur les écosystèmes associés et les faunes qu'ils abritent. Des outils tels que QUALPHY ont été développés afin de permettre l’évaluation de la qualité physique des cours d’eau, indispensable pour la planification des actions d’amélioration des habitats aquatiques et la gestion des ressources naturelles associées. Cette étude porte sur la masse d’eau aval du Bocq, qui s’étend de la confluence avec le Petit Bocq jusqu’à l’embouchure dans la Meuse.

Obtenez plus d'informations sur cette étude

Voir aussi :

→ Qualité hydromorphologique de l'Eau d'Heure
→ Qualité hydromorphologique du Bocq
→ Restauration du Ru "Le Doyen"
→ Pollution de la Dendre du 23/09/2007
→ Historique des pollutions majeures en Wallonie